Bonjour, nous sommes le 26/03/2017
Espace adhérents
Régions
Anacofi Services

Vous êtes sur l'accueil général de notre site.
N'hésitez pas à cliquer sur l'un des 5 portails ci dessous pour une information spécifique par association.

Les metiers

 

Les Conseils en Investissements Financiers

Si fin 2005 et début 2006, une seule association disposait de plus de 70% des effectifs et que fin 2007, encore, on ne comptait qu’à peine plus de 2000 entreprises disposant de cet agrément, la situation a considérablement évolué.
Fin 2015, on comptait 4 990 entreprises CIF.
Fin 2015, dans un marché des CIF en croissance très faible, la barre des 47% est approchée par l’ANACOFI-CIF.

Le statut de CIF s’est imposé comme le statut de référence des conseils et indépendants à la française de la finance et du patrimoine, aussi bien des entreprises que des particuliers.
2014 avait marqué un tournant majeur avec l’entrée en vigueur de nouvelles doctrines AMF et le développement des Conventions de Commercialisation, qui, remplaçant les mandats, laissaient bien le CIF dans son rôle de Conseiller du client et plus dans celui d’un commercialisateur.
En 2014 encore, comme nous le demandions, les montages sur Biens Divers furent partiellement placés sous l’autorité de l’AMF qui donna alors des précisions quant au rôle et aux contraintes des CIF en la matière.

Ces précisions ont amené à un basculement en 2015 de nombreuses prestations et offre vers le CIF, en même temps que se développaient les plateformes de Crowdfunding, autres acteurs de la même sphère, qui viennent occuper une place interdite aux CIF. Pour autant nos membres ANACOFI peuvent être des plateformes et nos membres CIF peuvent recommander ou non l’usage de la mécanique Crowdfunding, ce qui oblige et obligera à créer les plateformes juridiques entre les deux métiers. L’ANACOFI s’est d’ailleurs engagée publiquement à y travailler, en concertation avec les régulateurs et le Trésor.
 

  
 
 
 
Eléments tirés du rapport AMF 2015:
La première étude de l’AMF sur les CIF confirme quasiment toutes les analyses passées de l’ANACOFI.
Le CA direct des entités CIF avoisinerait bien 2 milliards et environ 26% seraient liés à l’activité CIF.
Pour la même année, nous indiquions pour nos membres un peu moins de 1 milliards de CA direct et 2 milliards avec les entités liées et 15% du CA juridiquement en CIF mais 35% de missions avec du CIF. Retraité comme l’AMF pour 2015, nous arrivons également à 24%.
CA moyens et médians sont parfaitement en ligne avec nos constats.
L’étude, non publique confirme nombre de nos autres analyses.
 
 
 
 

Quelques chiffres

 

 

 

Les chiffres de collecte regroupent à la fois le volume traité sur des fonds d’investissement et sur des titres financiers d’entreprises classiques.

La finance au sens strict représenterait environ 25% du Chiffre d’Affaires de nos membres, proportion en considérable augmentation par rapport à 2014. Ces chiffres marquent une évolution forte des modèles et sont cohérents avec ce que disent d'autres analystes. Attention: une bonne partie de la progression se constate sur des supports conjoncturels.

Encours

12 à 19 Milliards

Collecte

4 à 7 Milliards

Dont Collecte Pierre Papier

Env. 1 Milliards (+300%)

 

 

 

 

 

Administrateurs ANACOFI CIF

Administrateur

Métier

Administrateur

Métier

David CHARLET (Président)                    

Conseil en Gestion de Patrimoine

Jean Claude MOUGENOT             

Conseil en Gestion de Patrimoine

Patrick GALTIER (Vice-Président)

Conseil en Gestion de Patrimoine

Alexa VOOG

Fusion-Acquisition

Guy COHEN

Ingénierie Sociale

Jean-Jacques OLIVIE

Conseil Financier et Immobilier

Patrice GERAUDIE (Secrétaire Général)

Fusion-Acquisition

Jacques BENILAN

Conseil en cession-acquisition et financement de PME

Eric BERNARD (Trésorier)                       

Conseil en Gestion de Patrimoine

Nebojsa SRECKOVIC

Conseil en Gestion de Patrimoine

Michel FLEURIET       

Courtier en assurance / IOBSP / Gestion de Patrimoine

Guy-Michel HARABAGIU

Conseil en Gestion de Patrimoine

Jean-Louis DELPHIN POULAT (ANCDGP)

Conseil en Gestion de Patrimoine

Stéfan de QUELEN

Conseil en Gestion de Patrimoine

Wolfgang BEYER

BEYER GROUPE / Conseil en Gestion de Patrimoine / Grand Est

Jean-Philippe MANGO

EVOLIA / Conseil en Gestion de Patrimoine / Rhône-Alpes

Nelson CASTANEDA

9 PATRIMOINE / Conseil en Gestion de Patrimoine / IDF

 

 

 

 

Courtage en Assurances

 

En 2015, la création de l’ANACOFI ASSURANCES, annoncée un an plus tôt, en cas d’impossibilité à trouver un moyen de développer une représentativité unifiée du courtage d’assurances, aura été un des temps forts de l’année.

L’annonce de notre volonté non pas d’en faire une arme contre les autres, mais un outil d’association et de collaboration, garantissant cependant la représentation de nos membres, ce qui s’avérait nécessaire compte tenu du fait que nous étions la plus importante organisation au moins, de courtiers « vie », a amené très vite à des échanges avec les autres organisations.

Le seul projet de travail concerté et en collaboration aura donc été celui d’une alliance formelle entre l’ANACOFI et l’historique CSCA qui accouchera en 2016 d’une entité juridique de collaboration, ensuite ouverte aux autres entités de représentation, si elles le souhaitent.
Dès 2015 les premières décisions ont amené à la mise en place de commissions internes ou partagées.

Avec un Conseil d‘Administration fortement composé de nouveaux entrants dans nos cadres élus, nous tout mis en œuvre pour que les reconnaissances légales et publiques de notre syndicat soient assurées.
En quelques mois, avec le concours des équipes salariées, exclusivement syndicales, rôdées et au travail pour l’ensemble des entreprises et des membres, nous avons ouvert sites internet et services, des formations, passé des accords dédiés, produit des documents de communication ou pratiques et participé à des négociations spécifiques.

En 2016, il sera temps de passer à la vitesse supérieure et nous en avons les moyens.
 

 

Le monde du courtage est confronté à plusieurs problématiques. D'une part, 1/3 d'entre eux, sont des filiales d'agents généraux, d'autres part, il faudrait distinguer les courtiers VIE des courtiers IARD. Enfin, on peut au moins encore distinguer des courtiers à titre principal de ceux à titre accessoire ou secondaire.

Dans cet unviers plus que complexe, on notera le poids des associations CIF/CGPI. Avec ses environ 2000 courtiers adhérents, l'ANACOFI compte jouer un rôle fort dans la représentation de notre famille professionnels. Fin 2015 la création de Planète Courtier et les effets de la réorganisation de la CSCA n'étaient pas encore perceptibles.

Quelques chiffres

 

Encours

50 à 68 Milliards

(+2,6%)

Collecte

8 à 14 Milliards

(stable)

Courtiers en Vie

74%

Courtiers en Prev.

43%

Courtiers en IARD

9%

 

 

 

 

Il est difficile d’estimer avec précision ce poste du fait du manque d’information quant aux types de contrats proposés. Cependant les données précisées ici semblent pour les minimas, certaines. La croissance d’autres revenus a fait diminuer fortement la proportion d’assurance dans les CA 2015.

Autres informations : 95% de nos membres ANACOFI faisant de l’assurance sont courtiers (seuls éligibles à l’ANACOFI Assurances).

 

Administrateurs ANACOFI ASSURANCES

Administrateur

Métier

Administrateur

Métier

David CHARLET (Président)                    

Conseil en Gestion de Patrimoine

Patrick GALTIER

Conseil en Gestion de Patrimoine

Bernard COHEN HADAD (Trésorier)

Courtier en Assurances

Jean-Baptiste LACOSTE

Courtier Grossiste

Olivier RENARD (Secrétaire Général)

Courtier en Assurances

Bruno NARCHAL

Courtier Grossiste / Conseil en Gestion de Patrimoine

Jean-Emmanuel STAMM                       

Courtier en Assurances)

Vincent CRUGEON

Courtier Grossiste / Conseil en Gestion de Patrimoine

Michel FLEURIET       

Courtier en assurance / IOBSP / Gestion de Patrimoine

Marc MESNIL

Conseil en Gestion de Patrimoine

Philippe LOIZELET (ANCDGP)

Conseil en Gestion de Patrimoine / Courtier en Assurances RCP

Guy COHEN (Vice-Président)

Ingénierie Sociale

Wolfgang BEYER

BEYER GROUPE / Conseil en Gestion de Patrimoine / Grand Est

 

 

 

 

Intermédiation en Opérations de Banque et Services de Paiement

Avec la mise en place de l’Autorité de Contrôle Prudentiel puis la Loi de Régulation Bancaire et Financière mais aussi les travaux bruxellois et bientôt la transposition de la Directive Crédit Hypothécaire Immobilier, la question de l’organisation et de la représentation des IOBSP est un enjeu majeur.

En 2015, nous avons constaté un transfert de charge et d’intermédiation des banques vers les IOBSP, ce qui entraine une augmentation de nos Chiffres d’Affaires et de nos parts de marché.
Dans le même temps, certains acteurs refusent de travailler avec les Courtiers et d’autres limitent les « codes » à des acteurs d’une certaine taille ou locaux.

En 2015, nous avons échangé avec les autorités dont l’ACPR, amis également, travaillé avec Bercy, en vue de la transposition de la Directive Crédit Immobilier.
Fort de la présence de notre Président Confédéral et Vice-Président IOBSP au sein du CCSF, nous avons également eu un impact sur des sujets comme les délégations de contrats d’assurance pour les prêts, les frais bancaires, etc …
Enfin, nous avons étoffé notre pack de documents et analyses ou recommandations qui sont disponibles via nos 2 sites : www.anacofi.asso.fr ou www.anacofi-iobsp.fr
 

 

A peine ¼ des courtiers ne sont que IOBSP. D’après l’ORIAS il y aurait 5223 sociétés de courtage IOBSP. Pour ce que nous en savons, 85% seraient déjà dans des associations ou syndicats, ce qui laisse peu de marge à une évolution de la représentation de cette catégorie.
De ce fait, l’ANACOFI IOBSP devrait rester durablement la plus importante structure de représentation des Courtiers IOBSP.
Par ailleurs, 2015 a confirmé qu’un certain nombre de professionnels mono-activité (ou « pure players ») nous rejoignent sans pour autant y être obligés.
Bien entendu, la proportion de courtier RAC est faible, même s’ils dépassent les 100 (105), comme les spécialistes du crédit aux entreprises (110).
 

 

Quelques chiffres

 

Crédits Intermédiés

9,5 à16 Milliards

Crédits Conseillés

Toujours illégal en 2015 mais sera légal en 2016

 

Principales banques

Pourcentage des accords

BPCE

20,6%

Crédit Foncier

20,1%

Crédit Agr / LCL

14,4%

Groupe BNP

11%

Cr Mutuel / CIC

10,4%

Groupe Soc Gen

9%

Le volume progresse fortement en 2015, un peu à la surprise générale.
Il apparait clairement que ceux qui ont abandonné le crédit n’ont pas eu raison.
SI nous croisons les données IOBSP avec nos données Immo, on comprend mieux pourquoi : nos membres très actifs sur la pierre, s’occupe dans 1 cas sur 2, du crédit.
Par ailleurs, la surprise vient aussi du nombre d’accords avec des banques, supérieur à ce qui était pressenti et à la position de certaines.
On notera cependant l’absence totale de la banque postale pour laquelle même pas 5 accords sont identifiés et encore sont-ils apparemment parfois très locaux.
Enfin, c’est une grande victoire pour l’ANACOFI et l’ANACOFI-IOBSP que la recréation du Conseil Sur Crédit, que nous avions défendu seuls en 2009/2010 à Bercy, puis à Bruxelles et qui renaitra dans les statistiques mais aussi dans la réalité de nos professionnels en 2016/2017.
 

 

Administrateurs ANACOFI IOBSP

Administrateur

Métier

Administrateur

Métier

Michel FLEURIET (Président)                     

Courtier IOBSP / en assurance / Gestion de Patrimoine

Eric CAZAUX

Courtier IOBSP / Conseil en Gestion de Patrimoine

David CHARLET (Vice-Président)                      

Conseil en Gestion de Patrimoine

Pascal LABIGNE

Courtier IOBSP 

Eric BERNARD             

Courtier IOBSP / Conseil en Gestion de Patrimoine

Serge HARROCH

Courtier IOBSP / Conseil en Gestion de Patrimoine

Philippe de MUIZON

Courtier IOBSP / Conseil en Gestion de Patrimoine

Thierry LEMAIRE

Courtier IOBSP (secrétaire général)

Laurent BONIFAY

Courtier IOBSP/CIF

Armand RALLO

Courtier IOBSP / Conseil en Gestion de Patrimoine

 

 

Immobilier

Devant l’urgence créée par l’annonce de la réforme de la Loi Hoguet et la réorganisation des professions de l’immobilier, nous avons créé en 2013 l’ANACOFI IMMO, qui tâche depuis cette date de porter la voix de nos membres et de collaborer avec les autres organisations de représentation.

Après les liens tissés dès 2014 avec le CNTGI (Autorité de Tutelle) et les échanges avec le Ministère du Logement, nous avons en 2015, renforcé les échanges avec les autres syndicats immobiliers et validé un accord avec l’IEIF.
Même si cela aura plus d’effets en 2016, nous avons également pris place dans la tournée nationale des salons de l’immobilier et participerons donc à 6 salons dédiés, dans différentes villes de France.
Naturellement, en 2015, nous avons développé nos formations pour permettre à nos membres de respecter la nouvelle obligation annuelle et tri-annuelle (14 ou 42 heures). Un module généraliste a été mis en ligne et intégré au Tour de France ANACOFI dès mi 2015. Un MOOC et deux autres formations ont suivi.
Naturellement nous avons confirmé et renforcé nos accords de collaboration « formation / enseignement » avec l’IMSI et JurisCampus.

Sur le terrain politique / réglementaire et l’information de nos adhérents, un juriste et des élus se sont focalisés sur le développement de nouveaux outils et contrat types et nous avons envoyé régulièrement des News et des notes d’analyse.
 

 

Notre croissance continue calmement sans viser d’atteindre un jour la taille des grands syndicats de l’immobilier.
Pour autant sur le créneau que nous revendiquons représenter - l’immobilier Patrimonial et d’Entreprise – nous ne devons pas être très loin de la place de leader.
Nos membres sont également très fortement présents sur le « neuf » où ils représenteraient au moins ¼ des acteurs notables et des ventes.
Bien évidemment, nous sommes aujourd’hui un syndicat de transactionnaires et non de gérants (3% de nos membres).
 

Quelques chiffres

 

Vente

Environ 10 Milliards

(stable)

Lots Logement

Environ 40 000

(stable)

 

 

2015 aura été une seconde belle année pour nos membres, d’autant qu’il faut considérer que nos chiffres 2014 pouvaient être pollués par des données liées à la Pierre-Papier, que nos membres auraient mal affecté dans les questionnaires.
Environ 30% de nos membres font de l’ancien et plus de 35% font du meublé.
Plus de 10% de nos membres intermédient plus de 20 biens par an.
 

 

Administrateurs

Administrateur

Métier et Zone

Administrateur

Métier et Zone

Jean-Jacques OLIVIE (Président)

Conseil Financier et Immobilier

Guy-Michel HARABAGIU

Conseil en Gestion de Patrimoine

Sébastien BAREAU (Secrétaire Général)

Conseil en Gestion de Patrimoine

Sophie SOSAMRITH

Plateforme

Jean-Claude VIVONA (Trésorier)

Conseil en Gestion de Patrimoine

Céline MAHINC

Conseil en Gestion de Patrimoine

Jean Yves GATE

Conseil en Gestion de Patrimoine
 
 

Gilles Guy de SALINS

Conseil en Gestion de Patrimoine

Conseil En Gestion Patrimoine Indépendant (CGPI)

Le projet de Louis Giscard d’Estaing et Bercy abandonné, l’urgence depuis 2012 est plus la gestion de la mise en place et des évolutions réglementaires de chacun des domaines composant l’activité ou la profession. 

Toutefois et pour permettre une bonne visibilité du marché, nous proposons ici une rapide comparaison entre les associations représentatives identifiées et des éléments de notre actualité 2015, en rapport avec la Gestion de Patrimoine.
Jusqu’à l’année dernière, nous acceptions l’idée de considérer comme entreprise CGP non liée, pour nos analyses, des entreprises qui se déclaraient comme telles et étaient membres d’une association déclarée comme représentant des CGP.
Cependant, plus le temps passe et plus cette lecture s’éloigne de la réalité juridique et de notre conception déclarée de ce que nous pouvons encore appeler le CGPI.
Nous ajoutons donc une contrainte facile à vérifier et quantifier par divers organismes : être CIF.
En ce qui nous concerne, nous sommes d’avis qu’il faut également être courtier en assurances et idéalement courtier IOBSP et disposer de la CJA. Nous savons cependant qu’en pratique, nous n’arriverons pas à identifier la réalité des membres des autres associations aussi, nous en resterons à ceux qui sont CIF et déclarés comme CGP.

Afin de permettre à ceux qui le souhaitent de démontrer un peu plus leur respect d’une norme, nous avons collaboré avec AFNOR afin de mettre en place la norme ISO 22.222 dite norme CGPI. En 2015, AFNOR a été contraint de faire évoluer son offre. Un nouveau projet strictement adapté à la norme sera déployé courant 2016.
 

 
 
 
Il aura fallu attendre 2009 pour que nous apparaissions comme un acteur indiscutable.
Trois ans plus tard, suite à une poussée de croissance et une explosion de la proportion des entreprises qui déclarent faire de la Gestion de Patrimoine nous étions devenus la plus importante association CGPI.
On note également la confirmation de la croissance très sensible de la CNCEF.
Hors les associations CIF, des structures de représentation diverses existent dont les plus représentatives traitent de reconnaissance par le diplôme ou par la certification.
Nous tâchons d’établir des relations avec elles et 2 des principales sont membres de notre section confédérale.
Les CGP représentent la population ultra dominante en nombre de notre écosystème.
Depuis quelques années de très gros cabinets ont capté la plus grande part du marché. Pour autant les petits cabinets ne disparaissent pas, occupent le terrain et représentent l’image de proximité de la profession.
En 2015, nous avons mené plusieurs actions qui ont amené à la participation à des évènements importants mais également, à une labellisation d’un Vademecum parmi les plus connus et utilisés par nos membres.
A citer également : le Guide de Bonnes Pratiques LMP/LMNP et bien entendu, notre « Livret Adhérent Réglementaire ».
En 2016 d’autres actions comparables sont envisagées.
 

 

Ingénieurs Sociaux et Conseillers Financiers Purs

Si les Hauts de Bilan sont assez identifiés dans leurs prestations et homogènes pour disposer d’une Section Métier, même si nous modifierons en 2017 l’intitulé de la section en « Finance d’Entreprise », il n’en va pas de même pour les Ingénieurs Sociaux et les « CIF Pur ».
Entre 2012 et 2014, nous avons assisté à une explosion de la population de Consultants en Ingénierie Sociale.
En 2015, cette population semble s’être stabilisée.
Les chiffres d’affaires de ces professions sont, en moyenne sensiblement plus élevés que la moyenne générale
 

 

Conseil en Finance d'Entreprise - Ex-Haut de Bilan

Cette catégorie s’intéresse naturellement plus à l’entreprise qu’au particulier. Pour autant, le chef d’entreprise peut être le client. Les Hauts de Bilan sont assez identifiés dans leurs prestations et sont historiquement assez homogènes pour disposer d’une Section Métier.

En 2015 et début 2016 nous avons participé à l’étude menée sur cette population par l’AMF et y avons ajouté quelques analyses. Il apparait nécessaire de poser la question des prestations CIF et de celles qui ne le sont pas et il est devenu évident que plusieurs sous-familles de professionnels ou de prestations existent.
La réorganisation annoncée pour 2017 de notre section se fera en tenant compte de ces éléments.

Les chiffres d’affaires de ces professionnels sont, comme pour les Ingénieurs Sociaux, en moyenne sensiblement plus élevés que ceux des autres catégories, mais leurs entreprises sont sous pondérées dans notre segment des très hauts chiffres d’affaires et ce phénomène ne fait que s’amplifier.
Plus de 50% des Hauts de Bilan de notre association font aujourd’hui également de la Gestion de Patrimoine.

Travaux et actions notables en 2015 ont été assez nombreux : renforcement de nos analyses, validations de plus de formations externes, participation aux travaux de BERCY sur le financement et la transmission/cession des entreprises, idem à la CGPME et dans d’autres instances, création d’une fiche synthétique des formations disponibles, soutien de travaux externes sur le Crowdfunding et les nouveaux modes de financement (rapport Cambridge et rapport Crowdfunding Immo), publication des 20 Propositions ANACOFI pour permettre le développement, le financement et la transmission des PME.
 

Nous avons tenté d’affiner les chiffres des différentes organisations. Cependant ce graphique est clairement une estimation car la seule donnée certaine disponible ne s’intéresse qu’aux « pure players » or l’ANACOFI a plus de 50% de hauts de bilan pluri-actifs, comme a priori la CNCEF. Nous savons que l’ACIFTE a plus de pure-players que nous.
L’ANACOFI, l’ACIFTE et la CNCEF travaillent de concert depuis 2015, en vue de parvenir à une définition légale satisfaisante du ou des métiers et d’obtenir des procédures raisonnablement applicables.
 

 

Quelques chiffres

 

2015 aura été une année apparemment normale.

Pour les besoins de l’étude AMF et d’autres travaux, nous avons fait des recherches sur les incidents.

Il en ressort que le taux d’incident des CIF serait de 20 à 30 fois inférieur à celui d’autres professionnels non CIF.

 

 

Valeur intermédiée par nos membres

1.5 à 2 Milliards

Incidents

Moins de 5